· 

Comment lutter face à la datafication du monde ?

Je n’ai pas peur des ordinateurs. J’ai peur qu’ils viennent à nous manquer. [Isaac Asimov]

Les données personnelles sont devenues une ressource infinie, nouveau pétrole pour la planète : l’intimité est mise à genoux. Notre attention est prise en tenaille par nos smartphones. Prenons une minute pour réfléchir à ces technologies « qui façonnent notre monde ». Devenons furtifs face à cette masse de data et portons (nous-mêmes) notre attention (cette fois) sur les origines de cette “datafication” du monde du Science Index Citation au Demetricator de Ben Grosser… Mais si la science et ses outils peuvent nous aider à nous distancer, c’est sans doute la littérature qui nous permet d’abord de critiquer intelligemment certains dangers du monde contemporain de la technique.

Le numérique : extension du domaine de la lutte ou 1984 ?

1964. Eugène Garfield créé le Science Index Citation et poursuit le mouvement de démocratisation du classement des contenus scientifiques et universitaires. Son objectif est de remplacer le modèle d’autorité en place, selon lequel l’importance et la légitimité d’un contenu sont déterminées par la notoriété de son auteur. Il questionne la pensée hiérarchisée, coincée entre le pouvoir de l’entreprise et celui de la gouvernance. Cinquante ans après ses travaux, comment les internautes, souvent délaissés, peuvent se concevoir une “bulle d’aire” sans tomber dans le filtrage ?

La science à notre secours ?

La réponse se trouve peut-être dans certains outils techniques. On vous invite à découvrir le Demetricator de Ben Grosser. Ce plug-in permet à celui qui le télécharge de supprimer entièrement la totalité de ses données apparaissant sur les réseaux sociaux. Une solution sûrement radicale alors que la plupart des utilisateurs s’invitent à calculer eux-mêmes inconsciemment (ou non ?) le nombre de likes, de partages ou de réactions suscités par leur poste, à la recherche d’un bonheur ou en manque de dopamine... Allez (re)voir le clip Carmen de Stromae, pour voir... Pourtant, Ben Grosser évoque cette approche statistique comme un moyen d’éviter le mal-être ressenti par le résultat d’une publication à faible « rentabilité » émotionnelle : ou comment éviter la dépression parce que vos vacances n’intéressent personne ? 

Live Long and Prosper : un retour tumultueux au réel ?

Mais ces outils techniques, du plug-in aux applis qui nous “déconnectent” (bien paradoxalement…) sont-ils de vraies solutions pour développer un esprit critique face aux enjeux du numérique ? Pensons à la littérature, et en particulier à la science-fiction, qui s’est toujours caractérisée par ses réflexions et ses doutes face au “progrès technologique”. La science-fiction puise son imaginaire dans des techniques qui n’existent pas : comme toute littérature, elle est inépuisable. Et l’approche orwellienne nous montre que certaines prédications peuvent s’avérer vraies. On vous propose donc d’imaginer ce monde dans lequel Ben Grosser nous invite à vivre : questionnons cette nuit où l’écran de notre téléphone ne nous éclaire plus, une nuit sombre où les pages Facebook se ferment, où les discussions entre amis ne sont pas déclenchées par quelconque notification. Bonne nouvelle ? C’est aussi une nuit sans connexion, au sens premier du terme, une nuit sans feu (Prométhée définitivement enchaîné !). Une nuit sans information... Une redescente dans la Caverne ? 

 

En fait, la science-fiction nous permet de nous évader et de rentrer dans la révolte, de se heurter avec pragmatisme à la théorie des multivers, à la trivialité du regard de l’autre, en laissant place à une transparence, politique et sociétale, elle, non-algorithmique. Pour lutter contre le monde des données, la terra data, cultivez d'abord votre esprit avec Spock, Cap'tain Nemo, Dr Jekyll et Mr Hyde !

Co-écrit avec Dylan Chomé

A découvrir également...

Écrire et produire pour la réalité virtuelle

1er juillet 2019
De la gestion de projet numérique dans la sphère du patrimoine et de la culture... lire la suite


Le Cloud Gaming, une solution vraiment "innovante" ?

17 juin 2019

À quand un cloud gaming qui passe au vert ?... lire la suite


Bonjour, petit habitant du cosmos

5 novembre 2018
Finalement, pourquoi parler des innovations, du numérique, des médias, de la culture ? lire la suite