· 

Ecrire et produire pour la réalité virtuelle

De la gestion de projet numérique dans la sphère du patrimoine et de la culture

« Les dernières tendances en matière d’innovation dans les lieux de patrimoine sont les escape games numériques et le développement de la réalité virtuelle », affirme Pierre-Yves Lochon, coordinateur du Club innovation & Culture Clic France dans une interview menée par Connaissance des Arts.

 

En réalisant mon stage de fin de Master 1 Humanités Numériques au sein de l’entreprise Art Graphique et Numérique (AGP) de mars à août 2019, j’ai pu questionner cette hypothèse en travaillant particulièrement sur la conception d’un Escape Game VR pour le Château de Bourdeilles. Ma mission principale de gestion de projet éditorial m’a permis de renforcer différentes compétences nécessaires à l’organisation d’un Escape Game VR au sein d’une société spécialisée dans les relevés architecturaux et les représentations de précision du patrimoine culturel et des œuvres d’art.

Pourquoi numériser le patrimoine ?

AGP dispose de fichiers numériques sur plus de 1500 monuments historiques, parmi lesquels de nombreux monuments français majeurs tels que Notre Dame de Paris, le château de Versailles, le Louvre, le Mont Saint Michel, l’amphithéâtre et le cloître Saint-Trophime d’Arles, ou encore l’abbaye de Jumièges. Ces données servent dans un premier temps pour concevoir des supports de médiation culturelle. AGP est également un acteur au sein de la recherche scientifique, travaillant notamment actuellement sur la reconstruction de Notre Dame de Paris. En effet, la société avait numérisée la flèche et la charpente de la cathédrale avant l'incendie qui l’a touché. Numériser le patrimoine, c’est donc sauvegarder un bien commun. C’est aussi un moyen efficace pour médiatiser des connaissances historiques, à condition de savoir ce qu’on raconte, à qui on le raconte et pourquoi - le numérique n’étant qu’un outil propice au partage de connaissance, outil qui ne remplace en aucune façon le travail de l’historien et du “storyteller”.

Gamifier l’expérience touristique

L'expérience "1307" Château de Bourdeilles x AGP
L'expérience "1307" Château de Bourdeilles x AGP

Le jeu, sous ses multiples formes, est un moyen d’engager le public et de le renseigner sur l’histoire du patrimoine. L’Escape Game est aussi un moyen de renforcer un groupe et d’axer sur la réflexion collaborative : le jeu réunit et renforce les équipes. Les châteaux comme Bourdeilles font le choix de l’Escape Game pour son aspect innovant, mais aussi pour gagner en compétitivité face aux concurrents. C’est un moyen de faire venir un nouveau public au château, mais aussi de refaire venir les locaux, curieux de découvrir une nouvelle installation. Pour cela, on peut remarquer que pour être vraiment efficace, il faudrait produire régulièrement de nouveaux contenus, ce qui a été fait pour Bourdeilles avec l'ajout d’un 4e tableau. Enfin, la réalité virtuelle intrigue encore. Devenue un jeu de “foire” de part les expériences à fortes sensations proposées par-ci par-là, chacun est curieux de vivre (plus que de jouer, en fait) au moins une fois une expérience VR.

L’écriture : nouvel outil de l’Entertainment

Avant tout, on voudrait revenir sur l’enjeu essentiel contenu/format. Pour nous, si l’Escape Game est une forme de jeu fortement demandé par le secteur touristique, il faut bien avoir en tête le trio histoire/narration/contexte avant de se lancer dans l’écriture d’un jeu “pour” le jeu : autrement dit, le contenu prime sur le format. On observe que la majorité des acteurs du patrimoine en France se dote d’expériences ludiques… sauf peut-être les plus grands (Versailles, le Louvre...), incapables de gérer le coût matériel (casques VR ou même tablettes) face au nombre explosant de visiteurs accueillis chaque année. Il faudrait donc imaginer d’autres idées moins chères, de l’“adventure game” organisé par le Louvre dans le jardin des Tuileries (qui d'ailleurs est relancé dès le 5 juillet 2019) à la chasse au trésor de la chouette dorée dont on vous parlait il y a quelques semaines. Ces différentes propositions de jeux ne s’orientent pas sur une technologie numérique et proposent une première médiation du patrimoine. Dans une étude plus approfondie, il faudrait questionner l'impact politique des choix effectués par les acteurs privés concernant les discours menés dans ces jeux.

On voit que l’écriture prend une place de plus en plus importante aujourd’hui, dans le secteur culturel, comme dans tous les autres… L’écriture et la gamification servent la société du spectacle décrite par Deleuze, pour le meilleur et pour le pire : on vit “l’âge du jeu” pour reprendre l’expression de Jean-Alain Jutteau.

 

Pour se renseigner et s'inscrire à l'Escape Game VR de Bourdeilles, je vous invite à consulter le site suivant : https://www.escape-1307.fr/fr

A découvrir également...

La Chouette d’Or, une œuvre monde

6 mai 2019

Quel(s) intérêt(s) pour les joueurs de la communauté, “âmes perdues” qui semblent lutter contre la narration incomplète, trouvant dans la collaboration une voie pour participer à l’élaboration d’une solution ? lire la suite


Bonjour, petit habitant du cosmos

5 novembre 2018

Finalement, pourquoi parler des innovations, du numérique, des médias, de la culture ? lire la suite


"Jeu" t'aime, moi non plus ?

20 mai 2019

ou comment s'entretuer en un après-midi pluvieux... lire la suite